En résonances avec l'Univers: un Univers fabuleux.

Tout est lumière nous dit Mellen Thomas Benedict ; tout est vivant ; la mort n’existe pas ; l’enfer est un monde de misère humaine, d’ignorance, une éternité misérable dans la nuit de l’inconnaissance où les gens sont consumés par leurs propres chagrins, leurs traumatismes et leurs misères. 

       Tout découle du fleuve infini de la Vie, tout y retourne, et tout en renaît… « Souviens-toi de cela et ne l’oublie jamais : vous vous sauvez, vous vous rachetez, vous vous guérissez vous-mêmes. Vous le pouvez toujours. Vous le pourrez toujours. Vous avez été créés avec le pouvoir de le faire depuis avant le commencement du monde ».

La matérialité aussi est une illusion : William Buhlman apporte un regard rafraîchissant sur la manière dont nous pouvons utiliser les expériences hors du corps pour explorer notre identité spirituelle et améliorer notre vie intellectuelle et physique. William est surtout connu pour sa capacité à enseigner aux gens comment vivre des aventures spirituelles profondes en utilisant des expériences extra-corporelles. 

Un commencement de preuve sera apporté par Nicolas Fraisse et Sylvie Dethiollaz à travers de multiples expériences menées de manière rigoureuse qui établissent les capacités liées aux sorties de corps réalisées sur demande : la claire audience et la claire vision. Nicolas raconte sa rencontre avec le divin : Il s'agissait d'un "élargissement" de la conscience, une 'fusion avec la divinité", pour dire les choses le plus simplement possible. Si je devais définir l'objet de mon expérience, je dirais qu'il s'agissait de l'Amour, car j'ai eu l'impression de me confondre avec une bienveillance universelle, imperturbable et toute-puissante à la fois. "Le Principe fondateur du monde", "le fondement de l'Être", "l'origine de toute existence " seraient des expressions convenables pour approcher cette réalité que j'ai expérimentée (…) 

J'étais purement et simplement en relation avec cette puissance que je vivais de l'intérieur. Je comprenais alors l'amour, la bonté, le désintéressement sont les seules choses qui comptent, la racine ultime de toute valeur ; c'était l'expérience de "La Valeur".

La théorie de l’univers connecté

Le 7 mai 2013 a éclaté une petite bombe dans le domaine des sciences : Nassim Haramein, directeur de recherche à l'Institut de Physique Unifié d'Hawaï, a écrit un article intitulé "Gravité quantique et masse holographique", qui a été validé et publié dans le journal Physical Review and Research International. Cet article faisant état de la théorie d'Haramein sur "l'univers connecté", offre par des formules algébriques et des équations géométriques une nouvelle vision alternative de la gravité. La démarche est novatrice et ambitieuse car elle permet de réconcilier de manière inattendue la physique d’Einstein et celle des quantas. Elle se présente donc comme la théorie unifiée du Tout qui nous manquait depuis bientôt cent ans.

Cette théorie particulière décrit une forme géométrique de base qui est "la brique" d'espace-temps permettant de construire tout le reste. Cette structure géométrique se retrouve étrangement dans le savoir ancestral de nombreuses religion du monde et sur de nombreux artefacts liés à la connaissance.

Parmi les découvertes fondamentales de N. Haramein figurent : 

· Le fait que les trous noirs répondent à une distribution fractale : ils sont répartis depuis l’infiniment petit (distance de Planck) jusqu’à l’échelle cosmologique (l’univers, qui est lui-même un trou noir). Les galaxies et les étoiles contiennent un trou noir en leur centre (ce qui a été vérifié scientifiquement depuis).

· La matière noire n’existe pas, c’est une commodité inventée par la communauté faute de pouvoir en donner une explication satisfaisante. Les 95% de matière manquante de l’Univers s’expliquent par l’incomplétude des équations d’Einstein qui ne prennent pas en compte la torsion de l’espace-temps.

· Il n’y a pas 4 interactions fondamentales, mais 2. Les interactions nucléaires fortes et faibles n’existent pas, et n’ont été inventés que pour convenir de la non-prise en compte de la distribution fractale des trous noirs, qui suffit à assurer les cohésions que devaient prendre en charge les interactions nucléaires.

· La gravitation est non seulement compatible avec la mécanique quantique (ce sur quoi la science s’est toujours cassé les dents), mais elle en est la continuité.

· Le vide a une structure, et l’énergie du vide (dont l’équivalent-masse du volume d’un proton est exactement celui de la masse de l’univers) assure la cohésion de l’Univers.

· L’énergie noire n’existe pas, l’accélération de l’expansion trouve son pendant dans l’effondrement du vide sur lui-même, conformément à la loi fondamentale de la physique « Action-Réaction ».

· La structure du vide se réduit à un modèle de 64 tétraèdres construits en symétrie inversée. Ce modèle nous a été laissé par d’anciennes civilisations datant d’au moins 10.000 ans et se retrouve sous forme du symbole nommé Fleur de Vie sur toute la planète (Égypte, Chine, Amérique Centrale, …). 

 Nassim Haramein nous dit en résumé : " vous faites partie de ce canal de l'information du vide qui passe d'infiniment grand à infiniment petit à travers vous et comme il passe à travers vous il choisit votre interprétation spécifique de l'univers et le nourrit à l'infini de toutes les choses afin que votre participation soit comptée... Vous commencez à avoir un sens de votre responsabilité ?"

... cette nature infinie est en fait présent dans vous, dans tous vos atomes et à cause de cette nature infinie, vous êtes connectés à toutes les choses dans l'univers à tout moment. Que vous êtes fonction de la structure du vide pour tous les milliards d'une seconde que vous existe, que vous échangez des informations avec tout l'univers, à travers tous vos atomes, tout de suite... Vous êtes un participant actif. Dans la création de l'univers, tout de suite. C'est la meilleure compréhension, le massage ultime de cette nouvelle technologie énergétique. C'est, l'énergie, la technologie et vous êtes un... »

L’énigme de la conscience

Pour Nassim Haramein, la matière serait le résultat d’un échange d’information constant entre les particules élémentaires et un univers connecté. Cet échange d’information, qui ne serait pas aléatoire, serait une forme de conscience ; il pense – avec Einstein - que Dieu ne joue pas aux dés avec l’univers.

La conscience est en interaction avec notre corps ; elle n'est pas créé par lui ; c'est l'information présente qui nous permet d'être en relation. Elle interagit avec les neurones comme une antenne, un émetteur récepteur ; l'effet de résonance capte l'information comme une radio. C'est l'état émotionnel qui met en état de résonance. L'espace-temps est donc connecté avec ces trous de vers : on est ainsi en communication avec le tout de l'univers. Pourquoi ne les sent on pas ? Simplement parce qu'ils existent au niveau de Planck.

Nous sommes de la poussière d'étoiles, un vrai miracle littéralement...

L'être humain moyen a approximativement 100 trillions de cellules et chacune d'entre elles, à part les globules rouges, contient un noyau avec notre ADN et chacune de nos cellules est constituée d'environ 100 milliards de milliard d'atomes, qui furent à l'origine créés au sein de différentes étoiles.

Les structures mêmes qui composent nos corps viennent de partout dans l'univers... des mutations de notre ADN surviennent : nous avons entre 2300 et 4600 milliards de milliard de copies pour faire nos cellules. Si un changement devait se faire en cascade, il faudrait beaucoup de temps, mais cela se fait en une seule modification... Nous prenons quelque 6'000 décisions inconscientes par jour…

Dans une approche globale du TOUT, notre ADN est plus qu'une simple base de données. C'est une antenne quantique capable d'émettre et de recevoir des données. Il peut accéder à l'information du vide (de la matrice, Dieu). Il crée pour cela des ondes scalaires qui s'harmonisent avec celles du vide : il peut alors recevoir de l'information. Notre cerveau est un dispositif de syntonisation extraordinaire qui peut accorder les ondes scalaires, car l'information n'est pas stockée dans notre cerveau. Il est l'interface avec le vide. Il crée un champ électromagnétique en résonnance avec toutes nos cellules notamment aussi avec les ondes gammas. Chaque structure de l'ADN renforce ce champ. Mais « il y a un domaine fondamental de l'information qui est la source de notre conscience. La conscience n'est pas une épiphénomène de votre cerveau, c'est en fait quelque chose que votre cerveau est branché comme une radio est branché à un ensemble d'informations » nous dit Nassim Haramein ; nous faisons partie de ce canal de l’information qui passe de l’infiniment grand à l’infiniment petit à travers chacun-e de nous ; ce canal se charge de notre interprétation de la réalité et nourrit la mémoire du tout de sorte que notre participation soit comptée. Tout est connecté à tout moment. Nous sommes à chaque milliardième de seconde reliés au Tout – donc aussi avec nos atomes - avec lequel nous échangeons des informations ; sans cet échange permanent, comment l’univers pourrait-il se structurer ? Comment notre corps pourrait-il fonctionner ? Sans cet échange, tout serait chaotique et aléatoire.

L’omniprésence de la conscience (Source : Resonance Science Fondation)

Les études de Nassim Haramein viennent bousculer ce que nous croyons savoir. La complexité de notre organisme, comportant un million de milliards de connexions dans le cerveau à lui seul, envoyant des signaux de 5 à 50 fois par seconde, et environ 100 000 km de vaisseaux sanguins dans le corps, suffisamment pour faire quasiment trois fois le tour de la Terre, et plusieurs ordres de grandeur de surfaces compactées en domaines complexes repliés de ramifications fractales, fait de notre corps un oscillateur biocristal, qui agit comme un circuit électrocinétique (RLC) analogue à un receveur radio réglé dynamiquement par les biomécanismes. La réception, l’intégration, le traitement et la transmission de l’information engendrent la conscience ; le comportement naturel, l’interaction et l’organisation des biomolécules pourraient très bien se réaliser à travers un réseau d’information non local – le système de trous de ver de l’espace-mémoire quantifié.

La matière, qui constitue les systèmes vivants, serait dotée d’un réseau de communication quantique sous-jacent au niveau subatomique. Ceci signifie que les structures et polymères, comme la membrane cellulaire, notre cerveau, les méninges, l’ADN et les microtubules) seraient en interaction directe avec l’espace mémoire-temps unifié dans une boucle continue de rétroaction et d’anticipation, orchestrant les activités complexes et subtiles de la cellule et de l’organisme dans son ensemble. Le lien se fait via l’horizon de Planck : la matière ou un proton sont un amas d’unités sphériques de Planck en rotation dans la structure de l’espace-temps et que l’horizon de Planck est criblé de terminaisons de micro-trous de ver, où chaque surface de Planck termine un micro-trou de ver reliant tous les protons les uns aux autres en un vaste réseau holographique fluctuant à travers les différentes échelles de la matière.

La conscience, dans l’approche de l’Univers connecté, ne se réduit donc pas au cerveau ! Elle émerge de tout notre corps, de toutes nos cellules interconnectées.

Tout est entrelacé dans l’odyssée du vivant, en collaborations ou en symbioses. Nous sommes couverts de bactéries dont certaines nous sont très bénéfiques. L’entraide fait partie de la loi de la jungle : elle se décline en réciprocité, égalité, entraide notamment.

L’existence d’un cerveau moral a été mis en évidence par la neuroscience voici quelques années déjà. L’évolution semble bien nous en avoir fait cadeau. Tout comme elle semble aussi avoir stimulé les aptitudes mystiques de notre cerveau. Nous lui devons : le sens de la collaboration, de l’entraide, de la justice, de l’empathie, le refus de souffrir et de faire souffrir, le sens de la compassion et de l’altruisme.

Pour Newberg et son équipe, toutes les personnifications de Dieu sont des tentatives symboliques de saisir l'insaisissable à travers l'intuition d'une réalité plus vaste, le sentiment plus profond et plus sublime de la réalité que notre esprit peut percevoir en un lieu où tous les conflits sont résolus, la souffrance prend fin, l'unité et le bonheur sont possibles. C'est dire qu'elle contient l'espoir d'un futur heureux qui nous permette de surmonter l'avidité, la méfiance et les peurs auto protectrices. Notre cerveau nous porte naturellement vers un excès égotiste, mais il nous fournit aussi la mécanique avec laquelle il devient possible de transcender l'ego, possible de sortir d'une existence purement matérielle pour aller vers une existence spirituelle, vers un Dieu supérieur, en un lieu absolu d'unicité où tous les désirs sont apaisés.  C’est ce qu’il convient d’appeler la résonnance herméneutique, différente de la résonnance physique ou biologique. Cette résonnance, en se fiant à l’intuition d’une réalité plus vaste, développe une énergie spirituelle, différente de l’énergie physique ou psychique, mais néanmoins totalement liée aux fabuleuses possibilités du cerveau humain.

C’est la résonance herméneutique. L’Existence Unitaire a pu être constatée avec précision et rigueur tout en démontrant qu’elle est en résonance avec ce lieu absolu d'unicité où tous les désirs sont apaisés. 

L’Univers connecté représente son pendant d’équilibre. Pour Nassim Haramein, le temps serait venu de faire une double ascension : sur un plan de la science et de la technologie et sur un autre plus humain d’apaisement des relations humaines. Le pattern géométrique du "Double-Tore" à l'origine du vide quantique va permettre, maintenant que sa dynamique est comprise, d'utiliser notamment l'énergie propre de ce vide ou de la gravité. Cela va changer notre rapport à l'univers encore plus que n'a pu le faire l'électricité. Nassim Haramein travaille activement à trouver comment puiser l'énergie phénoménale du vide.

Elle deviendra disponible à bon marché ; les voyages interstellaires deviendront possibles...

La pollution sera en recul. Il devrait ainsi être plus facile de tendre à une humanité harmonieuse car les ressources et l'espace seront infinis.

Il y aura finalement suffisamment de richesses et de biens, des solutions donc pour que tout le monde soit gagnant. L’avenir nous dira si nous avons su préserver et choisir cette solution pour l’avenir de l’humanité, faire notre ascension en somme.

Nassim Haramein et ses équipes de chercheurs ont créé cet objet : Le cristal ARK a été spécialement conçu par des ingénieurs pour interagir spécifiquement avec les dynamiques du point zéro du champ du vide, pour s’y connecter et pour être en contact avec l’énergie et les informations de ce champ quantique primordial. Il a été expérimenté avec succès sur la croissance des végétaux, des plants de blé. Des tests standardisés réalisés en environnement contrôlé, et répétables furent menés sur une période de 8 mois, démontrant de façon claire que les cristaux ARK® produisent des effets significatifs, mesurables et démontrables sur la santé, la vivacité, et la résistance aux maladies des systèmes biologiques, comme observé sur la croissance des végétaux.

Cela conduit à une autre spiritualité : « Si vous dirigez toute votre attention vers la singularité (zone de calme) qui est en votre centre- nous dit Nassim Haramein - toute l'information contenue dans l'Univers est à votre disposition car l'Univers est un champ unifié holofractographique scalaire infini où toute l'information est présente en chaque point (singularité). »

Nous existons dans la mémoire de l’univers que nous pouvons solliciter via notre âme-esprit, notre Conscience cosmique, tout cela en provoquant des bienfaits, des réponses adaptées. Rêve ou réalité ?

Peut-on imaginer une résonance quantique directement liée à nos représentations (nos pensées, etc.), à nos demandes et finalement à la foi en l’exaucement ? Certains le pensent. L’univers qui serait le miroir de nos volontés même les plus secrètes ne me semble guère plausible y compris dans sa version du multivers en création continue tous azimuts et sans buts un peu comme une super machine à combiner les possibles. C’est à mon sens plutôt une vision d’enfer, un cauchemar !Mais, tout peut se faire par la puissance de notre subconscient relayée par notre âme-esprit...

Il convient de sortir du cadre habituel : La référence à l’univers connecté de Nassim Haramein est à mon sens une invitation à quitter nos représentations habituelles de la vie. Si nous apparaissons et disparaissons à tout instant dans le vide, c’est pour que l’information soit optimale : nous disons en permanence à la Matrice qui nous sommes, ce que vous être ou vivre ; nous lui confions – inconsciemment ou non – nos souhaits, nos désirs, nos attentes et nos besoins. La plupart du temps, nous en attendons rien en retour : et c’est là notre erreur fondamentale ! Nous faisons comme si tout dépendait de notre seul vouloir. Comme si nous avions à décider de tout. Comme si rien ne pouvait nous être donné en retour.

       

 .