L'art de guérir: à la découverte de notre sagesse intérieure et de notre potentiel de guérison.

Chapitre 3: le pouvoir de la visualisation

Chaque patient porte en lui-même son propre médecin. — Albert Schweitzer

La pensée analytique a lieu surtout dans les régions de l’hémisphère gauche du cerveau, là où le langage, la planification, le jugement et les chiffres règnent. La visualisation créative, ou l’imagerie mentale, est un processus qui fait surtout appel à l’hémi­sphère droit, ainsi qu’à d’autres régions du cerveau, étant donné qu’elle nécessite l’utilisation de la vue, de l’ouïe et de l’odorat, ainsi que de la mémoire, de l’humeur, des émotions, etc. Le côté créatif du cerveau peut être utilisé pour préparer ou entraîner le corps et l’esprit en vue d’une expérience, qu’il s’agisse d’apprendre une tâche, de stabiliser l’humeur, d’améliorer une performance athlétique ou de guérir un trouble médical. Un jour, avant d’effectuer une opération mineure dans mon bureau, j’ai eu une discussion fort intense et intéressante avec mon patient. Pendant que nous parlions, j’ai pris le scalpel et j’ai effectué une incision. J’ai remarqué que mon infirmière agitait frénétiquement la main pour attirer mon attention. Puis, elle a pointé la seringue qui contenait l’anesthésique local, que je n’avais pas injecté. J’ai demandé au patient comment il se sentait et il m’a répondu qu’il allait bien, alors j’ai poursuivi l’opération. Par la suite, je lui ai expliqué que nous avions tous les deux été hypnotisés par notre discussion et que je n’avais pas utilisé d’anesthésique local pour rendre insensible la zone opérée. Il a été vraiment surpris. Il croyait qu’il avait été anesthésié et il n’a ressenti aucune douleur. De grandes opérations ont également été pratiquées alors que le patient était sous hypnose et j’ai également recouru aux services d’hypnothérapeutes dans la salle d’opération.

Une femme a utilisé cette méthode : dans votre livre, vous parliez de manger le cancer en visualisant le jeu Pac-Man. J’ai pratiqué cette visualisation tous les jours et je me suis imaginée en train de courir un marathon avec des poumons roses et en santé. Dieu merci, quand je suis retournée pour faire des radiographies, mon cancer avait disparu, tout simplement disparu ; on peut aussi le faire en visualisant que la lumière de Dieu fait fondre la tumeur qui a la forme d’un bloc de glace.

L’esprit est puissant. Si vous voyez le traitement comme un cadeau de guérison, vous n’aurez pas tous les effets indésirables qui l’accompagnent. Je demande aux gens de se dessiner avant de recevoir un traitement ; à partir de ce dessin, nous pouvons dire si le patient perçoit négativement le traitement. Par exemple, j’ai déjà eu un patient qui avait dessiné la chimiothérapie comme étant un poison qui lui était administré ; j’ai alors su qu’il y avait un problème. Dans pareil cas, nous pouvons utiliser les techniques de visualisation pour aider l’inconscient du patient à transformer la pensée négative à propos de la chimiothérapie en une expérience positive de guérison. Quand un patient est incapable de renverser sa croyance, je lui recommande de ne pas choisir ce traitement.

Le potentiel d’autoguérison est inné en nous ; une entaille dans un doigt qui guérit d’elle-même en est un exemple. Quand vous pratiquez l’imagerie guidée, vous reprogrammez votre corps. L’imagerie guidée peut vous aider à accomplir n’importe quoi, alors utilisez-la pour devenir la personne que vous voulez être et accomplir les choses que vous voulez faire. C’est une manière puissante de donner à votre corps ce dont il a besoin pour être bien. Les études ont démontré que la chimie corporelle d’un acteur change selon qu’il joue une comédie ou une tragédie. Alors, répétez mentalement et pratiquez la visualisation jusqu’à ce que vous deveniez la personne que vous voulez être.

L’ordonnance du médecin

Si ces images intolérables nous rendent malades, nous guérissons grâce à l’imagination. — James Hillman

Trouvez une position confortable. Levez les yeux vers le plafond, puis laissez vos paupières se fermer lentement tandis que vous vous concentrez sur votre respiration, en expirant les choses négatives et en inspirant de l’inspiration. Laissez une vague de paix envahir votre corps pendant que vous inspirez la vie. Quand vous vous sentez prêt, faites une longue promenade mentale dans votre corps. Trouvez les blessures du passé. Aimez ces parties de votre corps ; voyez-les guérir et redevenir saines et normales. Imaginez que votre corps effectue ce que vous voulez qu’il accomplisse. Continuez de marcher mentalement jusqu’à ce que vous ayez visité l’ensemble de votre corps. Prenez le temps d’apprécier la promenade.

Quand vous avez fini, pensez aux endroits dans votre corps où vous ressentez ou avez ressenti un malaise ou d’autres symptômes. Demandez-vous quels mots vous utiliseriez pour décrire votre expérience du malaise ou des symptômes. Maintenant, pensez aux relations dans votre vie que vous décririez avec les mêmes mots. Si une relation ou une situation nuit à votre santé, abandonnez cette relation ou sortez de la situation. Pensez à quelque chose d’autre dans votre vie que vous pourriez décrire de la même manière. Quand vous l’aurez trouvé, éliminez-le de votre vie et vous serez également soulagé de vos symptômes.

En guérissant votre vie, votre chimie intérieure change et votre corps en bénéficie. Trouvez l’harmonie et le rythme authentiques pour vous, au lieu d’accepter ceux que les autres vous imposent. N’ayez pas peur d’imaginer votre moi idéal. Votre corps a le potentiel de créer tout ce que vous visualisez. Et quand votre santé n’est pas en cause, voyez comment l’amour peut guérir votre vie et votre maladie.

Chapitre 4: les rêves : l’atelier créatif du cerveau

Le rêve est […] nullement une chose morte qui produit le bruissement d’un papier froissé. C’est une situation vivante ; c’est comme un animal muni d’antennes ou de nombreux cordons ombilicaux. — Carl Gustav Jung

Dans notre passé lointain le sommeil était dangereux car durant notre sommeil paradoxal nous sommes comme paralysés ; à quoi pouvait-il servir dans l’évolution ? Les rêves donnent l’occasion aux êtres vivants de s’entraîner à adopter un comportement de survie sur un écran mental. Je crois que la raison pour laquelle nous dormons n’est pas seulement de reposer notre corps, mais aussi de laisser une conscience supérieure nous parler dans nos rêves au moyen de symboles et d’histoires. Les rêves et les dessins contiennent de l’information sur votre passé, votre présent et votre futur, que vous créez inconsciemment. Le langage des rêves est en majeure partie formé d’images, souvent de symboles, qui utilisent tous nos sens et toutes nos émotions. Plus les images sont étranges, plus notre inconscient veut attirer notre attention. Tout comme l’artiste n’a plus conscience du monde quand il peint sa toile, notre conscience analytique est temporairement endormie quand nous rêvons, ce qui empêche notre ego d’intervenir. Au lieu d’interrompre notre rêve avec une pensée critique telle que « c’est ridicule ; ne prête pas attention à cela », nous demeurons à l’écart et observons le film qui se déroule à l’écran. Nos rêves peuvent nous dire ce qui ne va pas dans notre vie ou dans notre corps, dans notre passé, notre présent ou notre avenir. Les rêves peuvent aussi nous transmettre des messages d’amour, de réconfort et d’approbation ; des messages qui traversent les barrières physiques de notre conscient, de notre intellect et de notre ego. Notre esprit et notre corps communiquent constamment entre eux et cela se produit surtout de façon inconsciente. Voilà pourquoi je conseille souvent à mes patients de noter leurs rêves.

L’ordonnance du médecin

Un rêve non interprété est comme une lettre non lue. — Le Talmud

Déposez un calepin et un stylo près de votre lit. À votre réveil, notez vos rêves avec le plus de détails possible. Notez tout ce dont vous vous souvenez, même si cela ne semble pas important. Ne vous souciez pas de la qualité de vos phrases ; notez simplement le rêve sur papier. Écrivez aussi ce que vous avez ressenti durant le rêve et à votre réveil. Après avoir tout noté, prenez conscience des thèmes récurrents, des schémas, des images symboliques et des signes. Prenez des notes dans les marges et soulignez les éléments qui ressortent. Faites cet exercice durant une semaine. Vous pourriez vouloir discuter de ce que vous avez noté avec un partenaire qui effectue le même exercice ou avec un conseiller. Est-ce qu’une chose dont vous n’étiez pas conscient est devenue claire pour vous ? Est-ce que votre partenaire a saisi des choses que vous n’aviez pas remarquées ?


       

 .