Les chiffres dans la Bible. En voici quelques exemples:

 Le chiffre 1 symbolise Dieu, qui est unique.  Pour cette raison, il sert à exprimer l'exclusivité, la primauté, l'excellence.  Ainsi quand Jésus répond au jeune homme riche : « Qu'as-tu à m'interroger sur ce qui est bon? Un (1) seul est le Bon. »
(Mt 19, 17  Ou encore, quand il dit : « Le Père et moi, nous sommes un (1) » (Jn 10,30).  De même, quand saint Paul déclare : « Il n'y a qu'un (1) seul Seigneur, une (1) seule foi, un (1) seul baptême, un (1) seul Dieu » (Eph 4,5).  Dans tous ces cas, le chiffre 1 symbolise l'environnement divin.

     Par contre, le chiffre 2 représente l'homme, en qui il existe toujours une dualité, une division intérieure, conséquence du péché.  Et cela permet de résoudre certaines énigmes contenues dans l'Évangile.  Par exemple, à Jéricho, selon Marc, un seul aveugle, nommé Bartimée, est guéri ; selon saint Matthieu, il y avait 2 aveugles.  Au cours du procès de Jésus, quelques faux témoins se présentèrent, nous dit Marc ; Matthieu, quant à lui, affirme qu'il s'en présenta 2.  Qui dit la vérité?  Tous les deux.  En effet, Marc nous livre la version historique des faits et Matthieu recourt au chiffre symbolique.

     Le chiffre 3 exprime la totalité, sans doute parce qu'il y a 3 dimensions du temps : le passé, le présent et l'avenir.  Dire 3 équivaut à dire « la totalité » ou « toujours ».  Ainsi, les 3 fils de Noé représentent la totalité de ses descendants.  Les 3 fois où Pierre renia Jésus symbolisent toutes les fois où Pierre a été infidèle à son Maître.  Les 3 tentations que Jésus subit de la part du diable, représentent toutes les tentations auxquelles il dut faire face, au cours de son existence terrestre.  Et quand l'Ancien Testament appelle Dieu le 3 fois saint, c'est pour signifier qu'il possède la plénitude de la sainteté.

     Le chiffre 4, dans la Bible, symbolise le cosmos, le monde, vu qu'il existe 4 points cardinaux.  Aussi, quand on y lit que 4 fleuves arrosaient le jardin d'Eden, cela signifie qu'avant le péché d'Adam et d'Eve, tout le cosmos était un paradis.  Autrement dit, il ne s'agit pas ici d'un endroit déterminé, comme le pensent certains qui continuent à chercher l'Eden quelque part en Orient.  Et quand Ezéchiel demande à l'Esprit de venir des 4 vents pour souffler sur les ossements desséchés, cela ne signifie pas qu'il existe que 4 vents, mais qu'il est fait appel à tous les vents du monde entier.  De même, lorsque l'auteur de l'Apocalypse parle du trône de Dieu, entouré de 4 vivants, il veut dire que Dieu domine le monde et que la Terre toute entière est son trône.

     Le chiffre 5 signifie « quelques-uns », un « certain nombre », une quantité indéterminée.  Ainsi, nous dit-on que Jésus, lors de la multiplication des pains, prend 5 pains (quelques pains); que sur le marché, 5 moineaux (quelques moineaux) se vendent deux sous ; qu'Élizabeth, la mère de Jean-Baptiste, après avoir conçu, se tient cachée dans sa maison durant 5 mois (quelques mois); que la Samaritaine du puits de Jacob avait eu 5 maris (plusieurs maris).  Maintes fois, dans ses paraboles, Jésus emploie le chiffre 5 en lui donnant ce sens indéterminé : les 5 vierges sages et les 5 vierges imprévoyantes, les 5 talents, les 5 paires de boeufs achetés par des invités au banquet, les 5 frères du riche Sybarite.  Et saint Paul, parlant du don des langues, déclare : « Je préfère dire 5 mots (quelques mots) pour instruire les autres que 10 000 en langues ».

Le chiffre 7 a une signification symbolique bien connue de tous.  Il représente la perfection.  C'est pourquoi Jésus dira à Pierre qu'il doit pardonner à son frère jusqu'à 70 fois.  Ce chiffre peut aussi désigner la perfection dans le mal, ou le mal suprême, comme c'est le cas lorsque Jésus enseigne que, si un esprit immonde sort d'un homme, il peut revenir avec 7 autres esprits plus mauvais, ou quand l'Évangile nous apprend que le Seigneur a délivré Magdeleine de 7 démons.

     Étant donné qu'il exprime la perfection, ce chiffre apparaît très souvent en relation avec les choses de Dieu.  L'auteur de l'Apocalypse est celui qui y recourt le plus fréquemment : 54 fois, pour décrire symboliquement des réalités divines : les 7 Églises d'Asie, les 7 esprits autour du trône de Dieu, les 7 trompettes, les 7 candélabres, les 7 cornes et les 7 yeux de l'agneau, les 7 tonnerres, les 7 plaies, les 7 coupes déversées.  Nombreux sont ceux qui font erreur, en voyant dans ce chiffre l'expression d'une quantité ou d'un temps réel.

     La Tradition chrétienne est restée fidèle à ce symbolisme, en fixant à 7 le nombre de sacrements, des dons du Saint Esprit et des vertus.

     Le nombre 10, pour sa part, a une valeur mnémotechnique; en effet, il est facile de se le rappeler, en se référant aux 10 doigts de la main.  C'est ce qui explique qu'on trouve 10 commandements donnés par Dieu à Moïse (peut-être furent-ils plus nombreux), et 10 plaies qui affligèrent l'Egypte.  Pour cette raison, on ne relève que 10 ancêtres entre Adam et Noé, et 10 entre Noé et Abraham, alors que nous savons qu'il y en eut bien davantage.

     Un autre nombre symbolique est le nombre 12.  Il sert à exprimer l'élection.  Ainsi parlera-t-on des 12 tribus d'Israël, bien qu'en fait l'Ancien Testament en signale plus de 12; mais ce qu'on veut signifier, c'est que ces tribus sont élues.  De même, on ramène à 12 le nombre des prophètes mineurs de l'Ancien Testament.  L'Évangile, à son tour, mentionne 12 apôtres de Jésus et les nomme Les Douze, parce qu'ils sont les élus du Seigneur.  On lit également que Jésus assure de tenir à sa disposition 12 légions d'anges.  L'Apocalypse, quant à elle, parlera des 12 étoiles qui couronnent la Femme, des 12 portes de la Jérusalem céleste, des 12 anges et des 12 fruits de l'arbre de Vie.

Autres nombres porteurs de messages

     Le nombre 40 a, lui aussi, une valeur symbolique : il représente le remplacement d'une période par une autre ou les années qui constituent la durée d'une génération.  Ainsi le Déluge se prolonge pendant 40 jours et 40 nuits c'est-à-dire le temps du passage à une humanité nouvelle.  Les Israélites séjournent 40 ans dans le désert, le temps nécessaire pour que la génération infidèle soit remplacée par une autre, nouvelle.   Moïse reste 40 jours sur le mont Sinaï et Elie marche durant 40 jours pour y parvenir le temps au terme duquel leurs vies seront modifiées.  Le prophète Jonas passe 40 jours à annoncer la destruction de Ninive afin de donner aux habitants le temps de changer de vie.  Jésus jeûnera 40 jours pour marquer son passage de la vie privée à la vie publique.

     Quant au nombre 1000, il désigne une grande quantité, une multitude.  Dans le livre de Daniel, on nous apprend que le roi Balthazar organisa une grande fête, à laquelle prirent part 1000 invités.  Le psaume 90 assure que, pour Dieu, 1000 de nos années sont comme un jour.  Salomon à Gabaon offre 1000 holocaustes et son harem se compose de  1000 femmes.

     Parfois ce nombre entre en combinaison avec d'autres.  C'est le cas dans l'Apocalypse, où il est dit qu'à la fin du monde, 144 000 personnes seront sauvées.  Ce nombre résulte de la combinaison suivante : 12 x 12 x 1000, c'est-à-dire, les élus de l'Ancien Testament 12, les élus du Nouveau 12 et la multitude 1000 pour un total de 144 000.

     Enfin, on rencontre quelques autres nombres qui ont un sens symbolique mais à un degré moindre.  Par exemple, quand Luc nous dit que Jésus désigne 70 disciples pour les envoyer dans toutes les villes et localités où lui-même devait se rendre, il ne s'agit pas d'un nombre réel mais symbolique, car, selon la Genèse, la somme totale des peuples et nations répartis dans le monde s'élevait à 70.  Luc, homme de mentalité universaliste, en affirmant que Jésus envoya 70 missionnaires, veut simplement dire qu'il leur confie le soin de faire parvenir l'évangile à toutes les nations du monde.

     Saint Jean, lui aussi, transmet un message, lorsqu'il nous raconte qu'à l'occasion de la pêche miraculeuse, les apôtres récoltèrent 153 poissons.  Pourquoi tant de soin à noter ce détail sans importance?  Une possibilité est que, dans l'antiquité et dans le milieu de la pêche, on croyait que les mers étaient peuplées de 153 espèces de poissons.  Pour les lecteurs, le message est clair : Jésus est venu pour sauver les hommes de toutes les nations, de toutes les races et de tous les peuples du monde.

En plus du sens quantitatif et symbolique, le troisième sens qu'un nombre peut avoir dans la Bible est le sens « gématrique ».  Qu'est-ce que cela veut dire? C'est là une particularité des langues hébraïque et grecque. Alors que chez nous on utilise certains signes pour représenter les chiffres (1,2,3) et d'autres signes pour représenter les lettres (a,b,c), l'hébreu et le grec recourent aux lettres mêmes de l'alphabet pour désigner les chiffres. Le jeu biblique de gématrie le plus célèbre est celui que l'on trouve dans l'Apocalypse, concernant le chiffre 666, qui est censé désigner la Bête. L'auteur affirme qu'il s'agit là d'un chiffre d'homme. Celui qui se cache derrière ce chiffre n'est autre que l'empereur Néron. En effet, si nous transcrivons : n=50 + r=200 + w=6 + n=50 + q=100 + s=60 + r=200 = 666.

Voici quelques anciens symboles chrétiens :

JHS ou monogramme trilitère (en alphabet grec JЙΣ), qui indique l’abréviation du nom ΙΗΣΟΥΣ (i.e. « Iesous », Jésus).

Ichthus, le poisson stylisé utilisé par les premiers chrétiens. Ichthus est la translittération en latin du mot grec ἰχϑύς, « poisson ». Pour les chrétiens, il devient acronyme de Ιησοῦς Χριστός Θεoῦ Υιός Σωτήρ (Iesùs CHristòs THeù HYiòs Sotèr), i.e. « Jésus-Christ Fils de Dieu Sauveur ».

Chi-Rho est le monogramme de Christ, constitué du chevauchement des deux premières lettres du nom grec du Christ : X et P.

La colombe, animal doux et gentil, est depuis toujours symbole de pureté et d’innocence, devenu symbole du Saint Esprit.

Alpha et Oméga : première et dernière lettres de l’alphabet grec, elles indiquent que Christ est le début et la fin de tout selon la citation de l’Apocalypse.

L’œil dans le triangle = la divine providence de Dieu et de la Trinité.

La croix associée à la résurrection de Jésus Christ devient l’emblème du salut et de la vie éternelle.

Le symbolisme de la Lumière est donc toujours associé à Christ. La Lumière, le Feu qui brûle le mal et dissipe les ténèbres, qui purifie, le Soleil qui donne une nouvelle énergie, fertilité et fécondité : tout cela est concentré dans l’optique chrétienne dans la figure de Jésus Sauveur.






La vigne
Elle symbolise d'abord le Seigneur qui est la Vigne et ensuite les membres de son Eglise, qui en sont les sarments. Elle nous rappelle aussi le mystère de la Divine Communion.

L'aigle bicéphale
Dans l'art ecclésiastique et ornemental on en fait grand cas. Ceci apparaît clairement à partir du 12ème siècle. Cet oiseau a été utilisé par beaucoup d'empereurs byzantins et des hautes personnalités particulièrement durant les années de la " turcocratie ". L'aigle bicéphale était l'emblème de beaucoup d'empereurs. Aujourd'hui il est celui de nos Patriarches, de nos Evêques et de certains Dignitaires.
Le Poisson
Durant les premiers siècles, surtout durant les persécutions, les chrétiens utilisaient le mot grec ou le représentaient sous forme de poisson. De ces deux manières ils symbolisaient le Christ. Car chacune des lettres qui compose ce mot en grec donne, en acrostiche, le nom et le titre du Christ, c'est-à-dire " Jésus (I) Christ (X) de Dieu (T) le Fils (Y) Sauveur (S) ", soit IXTYS. Lorsque l'on représente deux poissons avec des pains, cela nous rappelle le miracle de la multiplication des pains (Mt, 14,19) mais aussi la Divine Communion qui spirituellement nourrit les fidèles.
Le Crâne
Dans l'iconographie, sous la croix du Christ, dans une petite caverne, apparais souvent un crâne. Il représente celui d'Adam, qui fut transféré de Mésopotamie au Golgotha, le lieu étant appelé par la suite " lieu du Crâne ". Lorsque le Christ fut crucifié sur ce mont, le sang qui fut versé sur la terre lava de ce fait le péché originel des premiers parents.
Le Paon
La représentation de cet oiseau est plutôt héritée des anciens Grecs. A l'époque paléochrétienne elle fut utilisée avec un sens symbolique. Avec les byzantins ce fut dans un but exclusivement ornemental. Toutefois le paon symbolise l'immortalité de l'âme, la résurrection (sans doute parce que son plumage se renouvelle au printemps et que son corps ne se putréfie pas), la Divine Grâce qui descend sur le baptisé et le fait renaître, l'incorruptibilité de l'âme, le fidèle qui communie au corps et au sang du Christ.
L'utilisation de la lumière (cierges, lampes à huiles, veilleuses...)
Le point de départ de cette utilisation est d'abord pratique : donner de la lumière lors des offices liturgiques. De là naquirent plusieurs sens symboliques, comme, par exemple, la lumière qui jaillit de l'Évangile, la chaleur de la foi, Dieu le Père ou Jésus-Christ, qui a dit "Je suis la Lumière du monde... "
L'encens
Conformément à la tradition biblique, l'Eglise orthodoxe utilise l'encens (Exode 30, 8 ; Ps 140 (Septante) ; Lc 1, 9-10) comme symbole de la prière qui monte vers Dieu et du parfum du Royaume. Il symbolise aussi, pendant la prière du fidèle, la propre élévation de sa pensée et de son cœur vers le ciel tout comme l'esprit de sacrifice qui doit caractériser chaque chrétien. Ajoutons ici que le pain, le vin, le blé, l'huile, les fleurs et les fruits qui sont intégrés dans nos célébrations sont à leur manière des expressions de l'amour de Dieu, de sa miséricorde et de sa bonté, manifestés aux hommes dans sa Création.
La nef
Le navire qui voyage sur la mer symbolise l'Eglise du Christ, laquelle subit la fureur des vagues de l'athéisme, du matérialisme, de ceux qui de diverses façons la combattent. Mais ce navire qu'est l'Eglise ne coule jamais et sans peur il maintient son cap jusqu'à l'arrivée au bon port qui est le Royaume.
Le cerf
Le cerf qui boit à la fontaine symbolise les chrétiens qui sont issus de toutes les nations et qui, assoiffés, accourent aux sources de la vérité chrétienne.


 Symboles principaux d'après http://www.etudes-revelations-bibliques.com/. L'interprétation donne juste une vision d'ensemble, c'est une interprétation parmi d'autres possibles ou plausibles...
  • L'eau    = la parole de Dieu (les grosses eaux), les écritures, bibles, légendes. Nous sommes la demeure de Dieu, et nous portons en nous sa parole, l'humanité est comme un fleuve de vie et un grand esprit.
  • le vin  = la parole de Dieu ayant un meilleur goût, enivrante. Une fois dévoilée ou révélée elle engage la colère de Dieu, celle qui fait déborder la coupe(ou le vase).Rappel aussi la couleur du sang et du sacrifice.
  •  La mer       = la foule, les nations qui propage la parole de Dieu.
  • les vivants   = ceux qui connaissent la Vérité et la vivent la parole de Dieu.

  • Les morts   = ceux qui n'observent pas la parole de Dieu, et vont vers l'autodestruction (mort spirituelle)
  • Les aveugles = ceux qui ne connaissent pas la Vérité ou ne la voient pas(sens de comprendre).
  • Saint  = un lieu ou une personne qui est loin du péché. Retrait de ceux qui ne veulent pas d'un monde corrompu (sans vie).
  • L'Eglise   = rassemblement d'hommes d'une même conviction pour Dieu. C'est aussi le corps du Christ( Métaphore du Fils de Dieu)

  Symboles des animaux

  • La colombe  = l'esprit Saint, l'ensemble de Elus,v."la femme",l'Eglise des Elus.
  • Les corbeaux = messagers de la parole de Dieu mais qui sont aveugles, hommes des ténèbres(noir comme un corbeau) qui ont détourné la parole de Dieu, ou en voie de devenir juste (Ca 5:11)
  • les brebis  = ceux qui suivent le berger(le christ).
  • les boucs = ceux qui sont séparés des brebis, les injustes et qui ont une désagréable odeur et des grandes cornes(symboles des chefs ou rois voir attributs). 
  • le taureau  = image de la persévérance (face de l'ange), ou de faux Dieux (Baal), prostitution aux idoles d'or et d'argent.
  • le veau  = image de l'argent et des hommes brutaux qui applique la parole de Dieu à la lettre.
  • le boeuf  = Image de l'Hébreux ou l'homme qui peine à suivre la loi (référence à Uzza). = image de la foule, d'une nation ou d'un monde (image matérielle contrairement à la mer = foule = voix)
  • le lion  = puissance, roi, rugir (image de Jésus)
  • Le Serpent  = Celui qui est rusé, intelligent, séducteur, mais pas de membres(ne travaille pas de ses mains), qui a la connaissance (intellectuels),mange la poussière(conséquence de ses actes, la science), Satan.
  • Le Dragon = L'ancien Serpent , né du Basilic (lézard) et du serpent=Descendant du Serpent. Celui qui est intelligent(serpent), cultivé, détruit tout par le feu, et a la connaissance(voler comme les oiseaux), les scientifiques, l'industrie, religieux, rois, conquérant, puissants, riches, etc...
  • L'âne  = Homme qui a la tête dur, front d'airain, qui sera racheté.
  • Les sauterelles = la surpopulation des villes, fléau, plaie.
  • Scorpions   = ceux qui tourmentent, militaires, mercenaires. piqure = torture. En référence à l'aiguillon= péché
  • L'aigle  = Dieu, il domine tout du ciel(transporte Israel sur ses ailes), survole comme l'ange.
  • les oiseaux  = anges,(référence à l'arbre aux oiseaux).Celui qui survole la création(connaissance et science).
  • Les poissons  = les hommes qui sont sauvés dans la barque où l'arche. Que le livre de vie prend à travers les mailles de son filet(internet et autres)
  • Les quatre êtres vivants = les quatre couleur de l'humanité, noir, brun, jaune, blanc.

Les accessoires et attributs

  • L'aile   = attribut de l'ange qui lui permet de cacher son visage, protéger ses pieds et voler.( cacher arbre de vie, marcher dans la droiture, et s’élever spirituellement).
  • Les trompettes  = cris de guerre, clameur des anges prophétisant, (voix humaines).Elles sonnent le début d'une guerre et sa fin. 
  • L'arc en ciel = Nouvelle alliance des hommes (paradis), nouveaux horizons pour les hommes.
  • la barque  = arche (noé) , barque( Jésus et disciples), même sens que de se faire embarqué dans une affaire (français). partager les même opinions.
  • L'oeil  = le jugement (de Dieu), et lampe du corps celle qui éclaire l'esprit.
  • Les cheveux  = qualités de l'esprit, sagesse (qui croit comme les cheveux)
  • le cordeau  = mesure de la maison de Dieu (des âmes), tris entre les boucs et les brebis, les circoncis et les incirconcis (comme la balance de la justice)
  • la chair  = Ce qui différent de l'esprit. Lié au péché, à la prostitution, idolâtrie matérialisme.
  • Le sang  = l'âme de la chair. Etats d'âmes de celui qui aime Dieu(respect sa loi, etc.) voir la bonne santé de ceux qui respect les préceptes. Toutes nos actions ont une conséquence sur notre âme et notre corps, notre vécu écrit sur l'âme et ce dernier restitue au corps, et aux générations(enfants).
  • Les cornes  = les cornes sont des rois.
  • Le chandelier à sept branches -> = il s'agit des 7 personnages de la bible qui éclaire celui qui doit se lever,Jésus.
  • L'épée = elle tue les morts pour les ramener à la vie(spirituel) par la parole de Jésus (une épée à double tranchant dans la bouche),la conversion./ les conséquences de l'iniquité, la guerre, l'autodestruction, la maladie.  
  • le vêtement  = état de purification spirituel(en blanc) ou d'iniquité(nudité devant l'éternel ou noir)
  • la croix  = douleur de l'homme que nul autre peut porter à sa place (personnel et unique)  suit l'expression française "porter sa croix".
  • La ceinture   = symbole de la force, préparation au combat(se ceindre)
  • La meule   = Le travail des esclaves ou l'exploitation de l'homme, la machine
  • L'aiguillon  = le péché.
  • La huche, corbeille  = l'endroit où l'on met le pain de vie( le livre de vie) pour qu'il y soit multiplié, où les poissons pour multiplier les hommes qui peuvent être sauver.
  • L'arche de l'alliance   = le témoignage des 2 Témoins qui sont précieux (couvertes d'or reflets du soleil).
  • le tabernacle  = réunion des communautés sur la montagne qui s'autoprotègeront par des liens humain(lacets).
  • L'autel  = lieu du sacrifice où les hommes sont éprouvés pour le jugement, Table de repas où l'on mange l'agneau, nourriture spirituelle. Trois étages, le corps, l 'âme, l'esprit.
  • Le vase  = moyen de conservation des aliments, du pain de vie, de la parole de Dieu, des commandements. L'homme est un vase d'argile qui conserve la loi en lui,  et l'ange est un vase en or.
  • L'autel des parfums   = lieu de sacrifice où l'on brûle les parfums(images des prières).
  • L'autel des holocaustes = lieu de sacrifice où l'on brûle des agneaux et autres animaux, circoncision du coeur.
  • La grille d'airain  = l'âme par laquelle passe le sang (l'âme de la chair)
  • Le temple  = le corps de Jésus(Eglise) ou notre corps, le lieu ou Dieu habite, maison de l'Eternel.
  • La montagne   = ascension spirituelle, lieu de refuge et de rassemblement, Sion(la montagne de l’Éternel) à la fin du monde corrompu, lieu de la maison de l’Éternel.

Les couleurs

  • Blanc = symbole de la pureté
  • noir = symbole des ténèbres, couleur des corbeaux,
  • rouge = couleur de Satan, du mal, ce qui fait couler le sang.
  • pourpre = couleur de la prostitué, l'Eglise qui se prostitue au mal.
  • roux = Symbole de la couleur de Esaü et du cheval roux, les religions qui poussent les hommes à s'égorger.(Ap 6:2)
  • vert = la jeunesse
  • verdâtre = la jeunesse de la mort.

Les métaux

  • L'airain  = la dureté , la force et la conviction, lié aux instruments(instrument de l'arche) de dieu, les prophètes, les Elus, image du reflet du soleil. Image de la transfiguration de celui qui apprend la vérité, et la connaissance.
  • Le Fer   = dureté, châtiment(fer de la fournaise),période de la fin(aujourd'hui)avec les machines de fer qui détruisent la vie.
  • l'or   = ce qui est précieux pour Dieu, les élus, les instruments en or, la sagesse. Brille comme le reflet de la lumière (vérité).
  • l'argile  = les hommes et les alliances entre les hommes, ce qui est fragile, et futile. Référence aux géants aux pied d'argile, la base est l'ouvrier au-dessus la hiérarchie dur comme fer et précieuse comme l'or.

Le Matériaux

  • Le lin  = la solidité du vêtement, évoque de service à Dieu et la résistance face aux incirconcis.
  • Le rocher  = la pierre, le Christ, Dieu, un refuge.
  • La pierre   = l'Elu, ou les Elus. Symbole de l'âme sur lequel est gravé la loi (dans le cœur).

L'homme

  • L'ange = celui qui survole(ailes) toutes choses du ciel et de la terre(surmonte les difficultés) :grâce à la connaissance de l'Univers. Il est un messager de Dieu, il est aussi un veilleur sur la création.
  • l'homme  = image de l'intelligence et de la réflexion, et de la jeunesse de l'âme(nudité).
  • le vieillard  = image du vécu et de la sagesse, patriarche et sage, associé au sacrificateur et au douze sages d'un citée.
  • La femme  = Eglise, religion ou nation, Jérusalem (image); la femme enceinte*       = la terre enceinte de ses habitants ou l'Eglise et la femme aux 12 étoiles =  les 12 tribus d’Israël, les compagnons de l'agneau, les élus.
  • Prostituée  = Eglise ou pays idolâtre(statues, argent-veau d’or, autres Dieux).
  • Adultère  = Religion ou nation qui rompe l'alliance avec Dieu.
  • Étrangère  = Religion qui est étrangère à Dieu, ou religion d'autres dieux.
  • Les Philistins = Les militaires.
  • Le cavalier blanc  = Jésus, le témoin Fidèle, celui qui monte le cheval blanc(les Elus)
  • Le cavalier noir  = les hommes des ténèbres, voir "Les corbeaux".
  • Le cavalier rouge = la bête écarlate, l'empire romain et son descendant.
  • Les pierres précieuses = les tribus qui auront suivi le Christ. Pierres des douze tribus d'Israël représenté sur l'éphod

Les anges

  • Gabriel  = Archange qui apparaît aux appelés, robuste par ses liens comme les mailles d'un filet ou une toile d'araignée, grand comme la taille de la terre.(Saint Patron d'Internet).
  • Mickaël   = Archange qui combat comme le monde, pour faire régner la loi, avec une épée à deux tranchants comme la langue de Jésus.

Les démons

  • Satan   = symbole du mal(666), adversaire de Dieu(999), fait l'inverse de Dieu, inverse sa parole. Il fait couler les eaux à l'envers, il est le pape du mensonge. Ce qui vient de l'homme contrairement à ce qui vient de Dieu.
  • Lucifer  = image de Jésus inversée(porteur de lumière lux et fero en latin), idole de l'image de Jésus(crucifix), conducteur des aveugles (comme toutes les religions chrétiennes), il est le faux-Christ romain, imagée dans l'apocalypse par un des cavaliers blanc.
  • Baal  = Faux dieu, homme à tête de veau, insensé qui sacrifie les enfant de Dieu par l'argent(veau d'or)alimentations(viandes sacrifiées aux idole)industrialisation, mondialisation, commerce mondiale sous la bénédiction des religions prostituée et étrangères à Dieu.

La nourriture

  • le miel = saveur agréable et douce lié à la renaissance et au Paradis, lié à un livre ouvert
  • le lait  = le lait maternel, les prémices de la création, nourriture à l'état d'origine.
  • le pain du ciel = la manne, le pain de vie, pain avec levain(Jésus debout), image de la parole de Dieu que l'on dévore dans un livre ouvert ( livre de vie), synonyme du symbole du vin, du miel.
  • le pain sans levain  = image de la parole de Dieu, des livres voilés (Bible, Coran), synonyme du  symbole de l'eau.
  • Livre de vie = Livre de vie de l'agneau, livre des vivants(Enoch), livre ouvert(dévoilé),petit livre 
  • Le vin  = Parole de Dieu dévoilé qui a un meilleur gout que l'eau. Symbole de la coupe de l'iniquité qui déborde et qui entraîne la destruction)
  • Le sel  = ce qui donne du goût à la vie.
  • Viandes sacrifiées aux idoles = nourritures commerciales( Offert aux veaux d'or argent). Le juste doit abattre lui-même ou par sa famille, ses victimes(animaux) pour racheter sa peine de les avoir sacrifier pour se nourrir. Faire ses repas par autrui est un feu étranger à l’Éternel donc mortel pour l'âme et le corps.

Les végétaux

  •  l'herbe  = Comparaison à l'homme jeune(vert) et à la vie éphémère soumis à l'iniquité.
  • la fleur   = épanouissement de l'homme à la vie(et à la parole de Dieu).   
  • la vigne   = l'ensemble des élus qu'aura converti Jésus(le bois de la vigne). Les vendanges correspondent à la purge des âmes avant le paradis.
  • Le bois  = tirée de l'arbre qui est mort,(crucifixion), ce qu'il y a de plus profond dans l'homme.
  • L'arbre  = fondation de l'humanité, et d'une communauté, qui par ses ramifications et ses lois protège les hommes ou anges (arbre de la connaissance ou de la vie). Les groupes grandissent comme un arbre qui vit.

La ville, les pays

  • Babylone  = La grande ville, 3 jours pour la traverser, avec ses grandes tours(Babel), Ninive.
  • Babel  = symbole de la folie des hommes qui veulent se prendre pour des Dieux. Rupture de la communion des hommes avec Dieu(ne parle plus le même langage).
  • Jérusalem céleste  = l'ensemble des Elus qui formeront une Eglise aux dimensions d'hommes non de bloc de pierre (métaphore).
  • Orient       = symbole temporelle, qui correspond au soleil levant (à l'aube de l'humanité).
  • Occident   = symbole temporelle qui correspond au soleil couchant (soir du monde ou fin du monde)

Les maladies, plaies

  • La teigne  = maladie du matérialisme et de la corruption(comme l'ulcère) qui met le vêtement en lambeaux.
  • L'ulcère   = atteinte de l'âme et du corps par les religions étrangères, voir même les traditions.
  • la lèpre   = la colère, l'irritabilité. Blanche comme la neige(bonne colère) ou impure atteint la chair (mauvaise  colère).

Autres

  • Les épines et les ronces = (arc et épées) méchants, rois voué à la guerre, qui conduisent à la désolation(ronces).
  • Flambeau = délivrance de Jésus(étoile descendu) venu nous éclairer (dévoiler la parole de Dieu) v. apocalypse.
  • La flamme  = symbole de l'Esprit Saint, et la découvert de la vérité de Dieu.
  • Le feu  = Extrapolation de la flamme, force des Saints rassemblés / Symbole de l'enfer du dernier conflit nucléaire qui embrasera la terre (la grêle et le feu, le lac de feu).

Poursuivre vers la suite du livre.


       

 .