Il y a urgence: 

nos comportements économiques, nos modes de productions et de consommation mettent en danger notre Planète; le réchauffement climatique pourrait nous conduire à la 6e extinction de masse!
Dans cette course contre la montre, tout va compter y compris le passage à une dimension spirituelle: elle aussi peut contribuer au grand changement de nos modes de vie et de pensées. Alors, même si la propriété intellectuelle est un droit (systématiquement bafoué sur internet), j'ai décidé de mettre à disposition en format PDF  mes livres.
L'Arbre de vie de Jésus.
L'Arbre de vie de l'apôtre Paul.
Oser le libre arbitre.
À la foi(s) humain et divin:

Nous pouvons tous nous appuyer sur notre Conscience cosmique qui autorise d’une part une meilleure compréhension des phénomènes paranormaux (les sorties de corps, les états modifiés de conscience, les récits d’expérience de mort imminente, les capacités des devins, des rebouteux, etc.), et d’autre part garantit un libre choix, une libre réponse, une interaction, une cocréation permanente avec la Source (Dieu). Nous sommes ainsi à la foi(s) humains et divins. L’approche quantique de la spiritualité pourrait bien être une nouvelle étape nécessaire dans l’évolution humaine...


Livre PDF à télécharger

Si le coeur (ou vos principes éthiques) vous en dit, vous pouvez m'adresser un don  via par ce lien.
Les dons serviront à aider une mère et sa fille toutes seules à Kinshasa...

Les 3 livres ci-dessous sont également disponibles en version papier:  à 15 € pièce frais d’envoi inclus. À commander par émail, à payer par le lien PayPal.
Comment redire alors l'importance d'une approche spirituelle ou la pertinence d'une référence moderne à l'Évangile de Jésus-Christ ? Cela ne pourra se faire qu'à travers l'apologie du libre-arbitre, sa prise en compte dans la première et la Seconde Causalité à camper dans un univers connecté, Vivant, avec lequel nous pouvons interagir. Tout est à revoir sur ces nouvelles bases! Mais cela va nécessiter également de réviser nos repères anthropologiques. 

 Dans son livre intitulé La Route du Temps Philippe Guillemant nous invite à concevoir le dépassement du hasard et de la nécessité en postulant, d’après les équations modernes des sciences contemporaines, que nos intentions ou nos émotions agissent comme par magie dans notre vie, pour peu qu’elles entretiennent le cycle de l’amour et avec lui, les pouvoirs extraordinaires du don de soi et du détachement. Nous ne serions plus alors prisonniers d’un passé déterminé et figé, mais les enfants de l’avenir qui contient tous les possibles de notre vie. Dites, et si c’était vrai ?
N’y aurait-il pas là un ferment révolutionnaire porteur d’un message salutaire ? Une réconciliation possible entre le rationnel et le spirituel ? Mais cela ne changerait-il pas alors la manière traditionnelle de concevoir ou de comprendre Jésus ?
Il me fallait en avoir le cœur net. J’ai donc entrepris, avec l’aide et le soutien de Philippe Guillemant, d’entrer dans cette révolution spirituelle en osant de nouveaux questionnements : peut-elle nous servir à lire autrement la révolution de Jésus ? A mieux la comprendre et l’appréhender ? Si oui, ne pourrait-elle pas justement prendre racine dans un nouvel éclairage de la vie de Jésus ? Non plus la vie d’un véritable fils de Dieu incarné ou d’une sorte de magicien divin venu orienter la vie des hommes vers le bien, mais bien plutôt la vie d’un homme comme vous et moi (fils symbolique de Dieu), ayant cependant acquis par son trajet spirituel exceptionnel une compréhension tellement juste du sens de la vie de l’homme qu’il a décidé d’en faire la démonstration parmi les siens, en paroles et en actes ?
L’aventure fut passionnante et riche d’enseignements divers. J’ai pu constater ainsi que l’Arbre de Vie de Jésus était fait de nombreuses branches porteuses de sens qui se sont toutes développées en continuité, en ruptures et en innovations face à la tradition juive de son temps sclérosée dans une observance extérieure et hypocrite de la Loi, dans des coutumes et principes religieux réducteurs. Jésus en sa qualité de Génie de l’Amour va  déborder sa religion pour annoncer d’autres chemins d’humanité qui ne peuvent advenir sans que les humains ne s’ouvrent au Dieu Bon et Miséricordieux, origine et fin de toute chose, ni sans qu’ils ne se posent ces trois questions fondamentales : que serait l’Amour ? Que dirait l’Amour et que ferait l’Amour ? De nos réponses à ces questions dépend notre humanité véritable. Mais cette dernière ne pourra éclore si elle ne s’ouvre pas aux pouvoirs extraordinaires du don de soi et du détachement qui seuls peuvent faire que l’Univers nous réponde de manière favorable en ces synchronicités, ces coïncidences mystérieuses que nous avions attribuées autrefois, faute de mieux, au hasard. Avec la théorie de Philippe Guillemant, nous pouvons désormais nous ouvrir à l’idée qu’il n’en est rien : nous sommes réellement les observateurs, capteurs et  acteurs du divin, pour peu que nous acceptions de quitter la vision mécaniste de nos conditionnements mentaux. Jésus va oser systématiquement la Bonté en se distançant de toutes les peurs et marques d’égoïsmes de son temps, qu’il va déborder et recadrer dans une nouveauté stupéfiante en refusant de se laisser conditionner: par le nationalisme religieux, l’attente du messie, le repli identitaire du peuple élu, l’observance formelle d’une Loi dénaturée, l’hypocrisie des riches et des puissants ou encore le poids de l’oligarchie régnant sur le Temple de Jérusalem. Il le fera au nom de l’Amour, en osant cette liberté entière, traduite en actes et en paroles, qui puise dans la clarté de l’en-haut le courage de déplacer les montagnes, sans pourtant faire violence au libre arbitre garanti de chaque personne invitée à s’ouvrir au cycle de l’Amour devenu, à travers son porteur, la nouvelle référence, une manière nouvelle de se comprendre et de fêter la vie comme les vivants.
Pour beaucoup, l’histoire de Jésus est au mieux un recueil de légendes primitives somme toute assez puériles. En parcourant sa vie nous avons découvert que la mission du Génie de l’Amour était sans nul doute la plus difficile des missions qu’un être humain puisse se donner à lui-même. Rien à voir donc avec une légende honorable, primitive et assez puérile. Rien à voir non plus avec les illusions d’un illuminé complètement mystique qui aurait pris ses désirs pour des réalités ! C’est au contraire un humain épris d’Amour que nous découvrons, une humain qui a osé s’ouvrir comme nul autre à l’Inconditionné pour y puiser toute chose y compris le courage de mourir dans la non-violence.
Le même travail est à faire pour l'apôtre Paul:
Il est peut-être bien l’heure d’une nouvelle Alliance qui puisse réconcilier le rationnel et le spirituel sur de nouvelles bases…Ce sera l'objet de mon 3è livre...
Dans notre monde en constantes mutations, l’humain devient sa propre finalité. Il entend s’émanciper de la sphère religieuse. Pourrait-il bâtir ainsi un monde meilleur ? Que faudrait-il prendre en compte ? L’auteur a voulu aborder ce questionnement sous l’angle du libre arbitre sans écarter d'emblée de nouvelles approches spirituelles ou l’évangile de Jésus Christ notamment. L’enjeu est de taille à l’heure où précisément les approches scientistes déterministes affirment le caractère illusoire de la liberté humaine. Si nous sommes de simples robots biologiques sophistiqués, l’avenir ne s’annonce guère radieux. Si par contre la liberté peut être en lien avec une Conscience cosmique, ou connectée à un Univers vivant, alors l’humain pourrait trouver , dans l’interaction entre les deux, un lieu de sécurité et un apaisement capables de le faire sortir de la Nuit de ses passions violentes. Rêve ou réalité ? 
Le sujet est en tous les cas passionnant… 


       

 .