Les anciennes civilisations, gardiennes de la connaissance

Le tore, la fleur de vie ont été encodés par différentes cultures depuis des millénaires. Les cultures ancestrales ont ancré ce code dans les formes les plus durables dont elles disposaient : dans les histoires, les icônes, les alphabets et les constructions.

Le temple d’Osiris à Abydos (Egypte)

Il existe une information importante dans ce temple sous la forme d’un dessin, à peine visible, mais clair et précis. Il n’est pas gravé dans la roche, ni sculpté, mais brûlé dans la structure atomique de la roche.

Ce symbole a été décodé par Nassim Haramein en trois dimensions. Étant donné que notre monde n’est pas en deux dimensions, les codes donnant des informations à son sujet ne sont pas limitées à des représentations plates.

Sa version tridimensionnelle du symbole d’Osiris commence par le vector equilibrium, un champ de force parfaitement équilibré, avec 12 lignes d’énergies égales qui rayonnent. Elles stabilisent son centre comme les 12 rayons d’une roue.

Le modèle primaire du flux d’énergie équilibré autour de cette structure est le tore. Le niveau suivant est un modèle plus vaste avec 64 tétraèdres.

Si nous plaçons des sphères dans la représentation du flux d’énergie toroïdale entourant chacune des pyramides, et que nous écartons ces dernières, nous obtenons une matrice qui se superpose avec l’icône d’Osiris, un modèle en 3 dimensions identique à ce lui brûlé dans le mur du temple égyptien, il y a des milliers d’années.

L’arbre de vie cabalistique et hébreu créé également une structure identique ; le vector equilibrium y est intégré à chaque niveau.

Il s'intègre aux 64 tétraèdres...

Après avoir lu l’Ancien Testament et certains textes hébreux anciens, Nassim se posa cette question : d’où vient le mot « Dieu » utilisé dans ces textes ? Ces recherches le menèrent au nom hébreu de dieu qui est Yahweh, ou YHWH. Cette réponse restait insatisfaisante. Après d’autres recherches, Nassim obtint une réponse époustouflante : YHWH est la traduction directe du mot grec « Tétragramme », un mot avec un autre sens que celui d’habitude associé aux mots « dieu » ou « seigneur ».

Voici l’étymologie du mot Tétragramme : du grec, Tetra, qui signifie « quatre », comme les quatre faces du tétraèdre, et gramma, qui est habituellement interprété comme « grammaire » ou « lettres », et donc les quatre lettres de Dieu : YHWH. Cependant, Nassim, en recherchant plus profondément l’origine du mot gramma, découvrit qu’il existait une autre racine pour ce mot qui signifiait « un petit poids »1, d’où l’origine du « gramme » comme unité de mesure (le poids étant une mesure de la gravité).

La Cité Interdite à Beijing (Chine). 

La même structure apparaît dans ce site sacré, construit en 1420. A l’entrée, se trouvent les chiens fous, gardiens de la connaissance. Ils gardent la connaissance sous leurs pattes. Est-ce une simple coïncidence que cette même géométrie apparaisse en deux endroits sacrés et éloignés ? Cette géométrie a été encodée partout dans le Monde, dans différentes cultures au cours des siècles.

Le I Ching

L’antique sagesse chinoise, intitulée I Ching, est basée sur 64 hexagrammes, symboles composés d’une série de six lignes, certaines continues, d’autres cassées.

Ceux-ci, une fois assemblés comme les six bords d’un tétraèdre, forment le cristal à 64 tétraèdres.

Le Ying et le Yang renferment la dualité de tout ce qui existe, l'harmonie et l'équilibre au sein de l'univers. Les formes en noir et blanc dans le cercle représentent l'interaction de deux énergies opposées, appelées « Yin » (noir) et « Yang » (blanc). Combinées, ces forces sont à l'origine de tout ce qui se produit dans notre monde. L’harmonie du monde, pour les chinois, est maintenue grâce au Yin et au Yang, ces deux forces complémentaires en éternel changement. 

Il est à noter que ce symbole signifie que le Yin et le Yang sont deux parties d’un seul tout. Chacune de ses parties renferme les qualités de la partie complémentaire. Il est donc important de ne pas séparer, ni « dualiser » chacune des parties pour en faire une entité individuelle.  

Étymologiquement, le caractère du Yin signifie « Ombre ». Mais il peut représenter  l’intériorité, la gentillesse, la négativité, la nuit, la lune, la féminité, la passivité, les ténèbres, etc. 

Étymologiquement, le caractère du Yang veut dire « Lumière ». Mais il peut être associé à l’extériorité, la fermeté, la positivité, la masculinité, le soleil, le jour, la lumière, etc.

Les deux dimensions sont donc complémentaires et symétriques.

L'Arche de l'Alliance (Source: Resonance Academy)

L’Arche d’Alliance est recouverte d’une couche d’or à l’intérieur et à l’extérieur de sa structure en bois d’acacia. Elle pourrait être vue comme un condensateur d'énergie qui se  décharge, à la différence d'une batterie, très rapidement et brusquement. Quiconque toucherait l’Arche d’Alliance d’une manière inappropriée pourrait être brûlé ou tué par la décharge. Certaines versions affirment qu'il y a à l'intérieur de l’Arche, ou peut-être entre les ailes des chérubins, un objet qui émettrait un très fort rayonnement.
L'Arche pourrait provenir d'Egypte. Elle serait à l'origine de la  source d’énergie produisant un vortex-colonne de fumée et de feu. Il semble aussi que cette source d’énergie ait été enlevée aux égyptiens sans sa boîte de protection ou d’isolation. Seul un d’initié aux plus hauts niveaux de la prêtrise égyptienne a pu avoir accès à cette source, comme Moïse. Il aurait enlevé la source d’énergie sans sa boîte de confinement, la source d’énergie était exposée, de son départ d’Egypte jusqu’au Mont Sinaï mais il a entrepris ensuite la construction du condensateur.
 
Comment fonctionnait cette technologie venue d'une civilisation avancée?
"Si une technologie appliquait un mouvement rotatif important dans le treillis de l’Espace-temps, nous pourrions nous attendre à ce qu’autour de cette torsion sphérique s’éjecte à partir de ses pôles une « colonne de nuée » ou une « colonne de feu », autrement dit un vortex, comme il est observé des jets relativistes aux pôles Nord et Sud des trous noirs. Ces effets gravitationnels seraient ressentis par les individus proches de la source. Les mêmes individus en parleraient autour d’eux et ces histoires seraient transmises pendant des milliers d’années, surtout si ces individus appartenaient à une société moins évoluée que celle qui a produit la technologie, qualifiant ces effets de « magiques » ou ayant une cause inexpliquée." (Source Resonance Academy)


L'Arche fut ensuite placées dans le Temple de Salomon à Jérusalem.
Elle fut placée en sécurité sous la responsabilité des grands prêtres: eux savaient comment aborder l'Arche sans déclencher son mécanisme. Ils portaient des vêtements spécifiques dont un plastron incrusté de différentes pierres, et les parties du corps découvertes devaient être ointes d’huiles particulières. Le Grand Prêtre pouvait pénétrer dans le Saint des saints une fois par an uniquement durant la célébration de Yom Kippur, le Jour du Grand Pardon. Un large « chaudron » contenait l'eau de purification qui avait été « bénie » par sa proximité avec l’Arche. 
L'Arche de nos jours serait sous le Dôme du Rocher, qui est sous la responsabilité des autorités musulmanes, un endroit sacré pour les musulmans car c’est le lieu, selon l’Islam, de l’Ascension du prophète Mahomet. Ainsi se croisent les traditions juive et musulmane. 

Dans l’une de ses conférences, Nassim Haramein disait :
« Le nouveau testament, parle de l’arche vivante, la pureté de cœur, la pureté d’intention qu’on doit avoir pour être avec l’arche. Et de fait, c’est quand les deux sont réunis que nous tenons le nouveau niveau de civilisation (ou que nous arriverons au stade suivant de civilisation). Quand la technologie extérieure correspond avec nos connaissances intérieures et que les connaissances intérieures correspondent avec la technologie extérieure. Tout n’est pas qu’intérieur – comme le pensent la majorité des spiritualités – et tout n’est pas qu’extérieur – comme le pensent beaucoup de physiciens – mais ce sont les deux conjoints : intérieur et extérieur – c’est la rétro alimentation. » 

       

 .